Les missions de maintien de la paix recouvrent des aspects très divers, tels que la construction d'abris pour les plus démunis, l'approvisionnement en nourriture et en médicaments, mais aussi le dialogue et la médiation.

Le maintien de la paix est un des piliers de la politique extérieure allemande. L'Allemagne envoie ainsi des soldats et des policiers, mais aussi de nombreux civils en mission un peu partout dans le monde. Chaque conflit est unique. Les personnels en mission font donc face à des défis toujours nouveaux.

 

O-Ton1: Carsten Wieland - Senior Expert for Intra-Syrian Talks

« Certains instants sont décisifs. On doit prendre des décisions politiques très importantes en quelques minutes. On a une grande liberté dans ce genre de poste, mais les responsabilités sont énormes. »

 

Texttafel:

 

Actuellement, des personnels civils

allemands sont engagés dans

50 missions de maintien de la paix

un peu partout dans le monde.

 

O-Ton2: Lisa Reefke - Political Affairs Officer UNMISS à Djouba

« Après plusieurs séjours dans le Pacifique Sud et au Moyen-Orient, j'avais envie de travailler là où les missions de maintien de la paix des Nations Unies sont les plus nombreuses : en Afrique. Je me suis décidée pour le Soudan du Sud, qui venait d'acquérir son indépendance. Je voulais participer à la construction du pays. Mais en 2013, une guerre civile a éclaté. Depuis, nous soutenons le processus de paix au Soudan du Sud. »

 

Texttafel:

Les tâches des équipes

civiles sont multiples.

Les missions sur le terrain

sont fréquentes.

 

 

O-Ton3: Moritz Meier-Ewert - Special Assistant Political Affairs

« C'est un travail fatigant, les journées peuvent être très longues. On ne peut jamais vraiment prévoir à l'avance la somme de travail qu'on aura à faire. On attend de nous une motivation de tous les instants. »

 

O-Ton4: Lisa Reefke - Political Affairs Officer UNMISS à Djouba

« Le matin, on n'a aucune idée du déroulement de la journée. On travaille parfois au bureau, bien sûr, notamment pour rédiger des rapports et résumer des analyses. Mais avant d'écrire des comptes rendus, il faut s'informer sur le terrain. »

 

O-Ton5: Carsten Wieland - Senior Expert for Intra-Syrian Talks

« Riyad, Dubaï, Le Caire, Beyrouth, retour à Berlin auprès de ma famille et au ministère des Affaires étrangères, puis de nouveau Genève. »

 

Texttafel

 

L'Allemagne est le quatrième plus gros

contributeur au budget des missions

de maintien de la paix des Nations Unies,

et le deuxième au budget de l'OSCE.

 

O-Ton6: Moritz Meier-Ewert - Special Assistant Political Affairs

« Je crois que les missions de maintien de la paix sont un exemple particulièrement parlant, l'ONU a une grande influence politique dans ces régions, comparé aux pays où il n'y a pas de mission de maintien de la paix. C'est un défi, et le travail politique mené par l'ONU est très intéressant à voir. »

 

Texttafel

 

Grâce aux personnels civils,

l'Allemagne obtient des solutions politiques

sans lesquelles aucune paix

durable ne serait possible.

 

O-Ton7: Carsten Wieland - Senior Expert for Intra-Syrian Talks

« Je me souviens d'un coup de téléphone de ma fille, l'an dernier. Elle avait cinq ans.  J'étais en pleine discussion politique. Mais j'avais décroché, elle pleurait, elle me demandait pourquoi je n'étais pas à la maison. J'ai essayé de lui expliquer que je travaillais à Genève pour qu'en Syrie, les enfants puissent bientôt retourner à l'école, pour qu'ils aient de quoi manger et ne soient pas obligés de partir de chez eux parce que leur maison avait été bombardée, pour qu'ils puissent retrouver leurs doudous. Et c’est quelque chose qu'elle a compris. »

 

Texttafel

 

Retrouvez les offres d'emploi relatives aux missions de maintien de la paix des Nations Unies et d'autres organisations internationales sur www.jobs-io.de