La conférence climat de l’ONU invitée à Bonn

6 nov. 2017

C’est la plus grande conférence mondiale jamais organisée en Allemagne : du 6 au 17 novembre, jusqu’à 25 000 représentantes et représentants de gouvernements et d’organisations non gouvernementales seront réunis à Bonn pour la 23e conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23). Sous la présidence de la République des Fidji y seront négociées des avancées concrètes dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Un signal clair en faveur de la protection du climat Le logo de la COP23 à Bonn Agrandir l'image Le logo de la COP23 à Bonn (© COP 23)

De nouvelles initiatives de lutte contre les changements climatiques, des projets innovants et des solutions durables sont au cœur de cette conférence qui réunit à Bonn jusqu’à 25 000 acteurs issus du monde politique, de la société civile, des milieux économiques et scientifiques ainsi que de l’industrie. L’enjeu consiste à donner un signal politique clair en faveur de la protection du climat : de nouvelles étapes de la mise en œuvre de l’Accord de Paris seront fixées dans le cadre de cette 23e conférence mondiale sur le climat.

 

L’Allemagne y est, elle aussi, représentée. Le pavillon allemand se concentre sur la politique allemande de protection du climat et la coopération avec les pays partenaires dans la protection du climat et l’adaptation aux changements climatiques. Il s’agit également du rapport entre climat et sécurité, ainsi que de la transition énergétique mondiale.

« Une conférence, deux zones »

La cité des Nations Unies à Bonn Agrandir l'image La cité des Nations Unies à Bonn (© Ville de Bonn)

Bonn est l’hôte de cette conférence sous présidence fidjienne. C’est pourquoi le thème choisi est « Une conférence, deux zones ». Tandis que les négociations politiques seront menées dans la « zone Bula » – le mot « Bula » provient de la culture fidjienne et signifie bonjour –, toutes les actions des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux en faveur du climat se dérouleront dans la « zone Bonn » dans des édifices temporaires situés dans le parc de la « Rheinaue », sur les berges du Rhin.

L’État insulaire des Fidji préside pour la première fois la conférence, mais il ne peut pas en être l’organisateur. Le petit État ne dispose en effet pas des capacités logistiques qu’exige une conférence réunissant jusqu’à 25 000 participants. C’est pourquoi la conférence se tient au siège du secrétariat du Fonds vert pour le climat sur le site des Nations Unies à Bonn.

Le développement durable également présent à la conférence

 

La protection du climat et le développement durable ne sont pas seulement des thèmes de la conférence ; la conférence ellemême doit s’inscrire sous le signe de la durabilité : les mets végétariens seront à l’honneur et la quantité de déchets sera réduite au minimum. Après la conférence, le pré fleuri sur les berges du Rhin retournera à l’état naturel.

Lire aussi :

 

Secrétariat du Fonds vert pour le climat des Nations Unies

 

Le ministère fédéral de l’Environnement et la COP23

 

Le ministère fédéral du Développement et la COP23

 

Le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie et la COP23

 

La ville de Bonn et la COP23

 

L’Energiewende, le tournant énergétique allemand


© Ministère fédéral des Affaires étrangères